CYMBALES SABIAN HH REMASTERED X-CELERATOR HATS 14″ ET THIN CRASH 18″

Cymbales Sabian HH Remastered X-celerator Hats 14’’
et Thin Crash 18’’

18_HH_Thin_Crash_N_2

14" HH X-Celerator Hats Natural 3/4 view 11402LB

Un petit coup d’X-Celerator avant le Crash

Sabian relance sa série HH en privilégiant un martelage intensif, pour le bonheur des batteurs qui aimaient déjà ces cymbales destinées au jazz, au funk et à la fusion

C’est en 1982 que Sabian a sorti la série HH et franchement, ça ne nous rajeunit pas ! Il s’agissait déjà à l’époque d’une ligne de cymbales beaucoup plus martelées que les AA, avec un cahier des charges destiné à reproduire le modèle de la cymbale turque, les AA s’inspirant de leur côté des galettes américaines. Pour cette nouvelle mouture, les concepteurs clament que leur ADN est en outre lié à cette cymbale turque réputée historique, et pour cause, Bob Zildjian (décédé en mars 2013) ayant légué cet héritage que Sabian n’est pas prêt de laisser de côté. Dans cette optique, plus que jamais, la marque canadienne souhaite élargir son panel, et si beaucoup de batteurs reconnus mondialement étaient déjà présents dans l’écurie, on a plaisir à voir qu’en plus de Jim Riley, Chester Thompson, Mark Schulman et Alex Acuna, Dave Elitch, Stanton Moore et Mark Guiliana, de nouveaux venus (comme Matt Chamberlain !) font également partie de ceux qui ont réellement apprécié cette nouvelle mouture. Stanton Moore, pour ne parler que de lui, faisait en outre partie de l’équipe des dirigeants chez Bosphorus, et s’il y en a bien un qui s’y connaît en cymbales turques hyper martelées, c’est bien lui… Voyons en mots et en images (cf. notre vidéo) ce que la nouvelle paire d’X-Celerator Hats 14’’ et la dernière Thin Crash 18’’ nous réservent !

Finesse et martelage
Sabian n’est pas la seule à avoir compris que les batteurs sont actuellement en demande de modèles martelés. Paiste (voir banc d’essai page 58) sort également une mouture revisitée de ses 2002, et les Sabian HH, qui étaient déjà pensées pour être assez chaudes et traditionnelles, se voient donc encore plus soignées sur ce plan-là. Pas moins de 3 000 coups leur sont ainsi assénés, et parfois plus encore (dans les 2 000 coups de marteau pour un Hi Hat et 4 000 pour une Ride 24’’), avant même que le batteur ne donne le premier, nous dit la marque… ce n’est pas rien ! Mais ce n’est pas tout. Il fallait également que cette démarche s’accompagne d’un brin de finesse supplémentaire, pour que ces cymbales puissent profiter au mieux de cet update mérité après déjà 34 années d’existence. Même si cela ne figure pas dans l’argumentaire de vente, nous avons remarqué que les HH « remasterisées » ont subi un mini-régime qui les fait réagir et frémir encore plus finement qu’auparavant.

Des Hats fins et hyper propres
Dès la première fermeture au pied, ces X-Celerator nous ont effectivement paru très rapides et nerveuses, et si le martelage intensif a globalement réchauffé chacune des cymbales, la paire continue de jouer son rôle de Hi Hat plutôt chirurgical, en partie grâce au Bottom, dont les bords sont ondulés. C’est surtout sur la tranche et lors des ouvertures que l’on sent le bienfait de ce Bottom et des coups de marteau supplémentaires. Isolé, celui-ci sonne en effet assez clair et, bien que le Top ne donne pas dans le super cristallin, l’on dispose tout de même d’assez de matière et d’aigus pour privilégier le détaché sous l’olive. La fermeture rapide après une ouverture franche se montre spectaculaire en terme de précision, l’air s’échappant à vitesse record. Aucune résonance ne transparaît, pas un cheveu ne dépasse et l’on se plaît à jouer avec cet effet réussi. Clairement, elles sont faites pour ça ! Niveau puissance, on n’a pas à forcer, et dans le mix, en position fermée, elles surprennent par un bon mélange entre le gras sur la tranche et la précision bien aiguë sous l’olive. Ces 14’’ combleront les jazzmen fans de Roy Haynes, les bluesmen, les amateurs de funk (de Garibaldi, par exemple), de fusion, et de pop-rock où les parties rapides sont de mise. Un beau spécimen, qui réagit au quart de tour et ne consomme pas beaucoup d’énergie au démarrage.

Une Thin Crash bien explosive
Cette 18’’ se manie elle aussi très facilement. Pas besoin de se poser mille questions ni de creuser ou de chercher le son. Elle réagit dès les premiers coups, même s’il lui faudra un peu s’épanouir, car c’est typiquement le genre de cymbale qui, même après avoir reçu 2 000 coups de marteau, vieillira comme du bon vin à force d’être frappée sur la tranche. La cloche n’est pas plus intéressante que ça et le corps ne montre pas d’intérêt à être joué en Ride, il s’agit donc bel et bien d’une vraie Crash, dotée d’une très belle et franche explosion. On n’en demande pas plus ! Le decrescendo est rapide et elle accepte volontiers un jeu en noires ou en croches sans perdre en définition, sa finesse étant bien étudiée pour ce type d’agression assez commune en rock. Encore plus que pour les Hats, on conseillerait cette Crash pour tous types d’utilisation, car elle fait vraiment preuve d’une couleur polyvalente et s’adapte à toutes les nuances de frappes (même si certains rockers préfèreront les AAX, plus aiguës et tranchantes).
Nous n’avons pas encore testé le reste de la production rebootée dans cette série HH (la 21’’ Vintage, par exemple), mais comme il s’agissait déjà d’une série incontournable (peut-être pas la plus originale mais certainement une des plus appréciées chez Sabian), on ne doute pas que quelques centaines de coups de marteau supplémentaires ne fassent du bien au reste de la production ! Chez Batmag, on militerait plutôt constamment dans ce sens… Alors, même si le prix reste assez élevé, on ne se plaint pas ! •


Prix Indicatif TTC :
Thin Crash 18’’ : 369 €
Hi Hat 14’’ X-Celerator : 509 €


DISTRIBUTION : www.laboitenoiredumusicien.com


Mise en page 1 • Une série mythique revue et corrigée
• Un martelage manuel augmenté
• Des 14’’ nerveux à souhait qui ne manquent pas de chaleur
• Une 18’’ affinée qui explose à tous les volume

 

Mise en page 1 • La différence qu’offre cet update n’est pas incroyable, mais on sent un peu plus de finesse, de chaleur et de nervosité sous la baguette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *